Rechercher
  • m-hmillen

VIRAGE NUMÉRIQUE : AU PIED DU MUR, UN DANGEREUX RETARD À RATTRAPER


Ordre des conseillers en ressources humaines agréés 14 octobre 2020


Depuis déjà plusieurs années, de nombreux experts clament haut et fort le retard préoccupant qu’accusent les organisations du Québec. Ce qui peut non seulement ralentir leur croissance, mais surtout affecter grandement leur viabilité. Malgré tous ses sonneurs d’alertes, trop d’organisations tardent à emboîter le pas, plaidant notamment le manque de ressources financières et d’expertise.


Déjà hypothéquées par ce retard, de nombreuses organisations ont dû faire face aux nombreux défis d’affaires engendrés par la COVID-19. Alors que celles qui avaient une avance en la matière ont su sortir la tête de l’eau plus rapidement et mieux tirer leur épingle du jeu, espérons que la crise aura été l’argument ultime qui convaincra les retardataires d’agir.


Responsabilité partagée


Évidemment, les organisations sont elles-mêmes les premières responsables de leur pérennité. Toutefois, plusieurs ont besoin de soutien alors qu’elles manquent de ressources leur permettant d’accomplir ce virage numérique devenu urgent. Cela nécessite un important investissement financier ainsi que l’expertise pointue de professionnels qui se font rares en raison de la pénurie de main-d’œuvre. Un enjeu, hélas, bien présent dans le secteur des technologies de l’information. Face à ces barrières, des organisations aux besoins similaires pourraient se réunir et combiner leur effectif afin de profiter de l’effet de groupes pour ainsi parvenir à leurs fins. Mais évidemment, l’État a également un rôle à jouer afin de faciliter ce virage. Ne serait-ce que pour assurer l’accès aux structures numériques, par exemple un réseau Internet fiable et efficace dans les régions, sans quoi, d’innombrables organisations peuvent manquer des opportunités en dépit de leur bonne volonté.


L’humain au cœur de la transformation numérique


Automatisation, intelligence artificielle, robotisation, développement Web, etc. Voilà des défis que l’on attribue instinctivement aux domaines des technologies de l’information et aux ingénieurs. Toutefois, au centre de tous ces changements technologiques, n’oublions pas que se trouve l’humain. De ce fait, les professionnels de la gestion des ressources humaines constituent des alliés incontournables du virage numérique que doivent emprunter les organisations.


Pour aborder ce virage, ce qui doit être priorisé est évidemment à géométrie variable en fonction de la maturité technologique de chaque organisation. Toutefois, la littéracie numérique est certainement un excellent point de départ à cette fin. Les travailleurs ont besoin d’être outillés et accompagnés en ce sens, et ce, de manière continue. Il faut comprendre que durant que les compétences technologiques sont apprises et intégrées, le monde aura poursuivi son évolution ce qui se traduira par de nouvelles compétences à acquérir!


Cultiver l’innovation


La crise de la COVID-19 aura certainement confirmé et même ancré de nouvelles habitudes de consommation chez les Québécois. Bien qu’une tendance fût déjà présente, le commerce en ligne a connu un essor incomparable dans les derniers mois et la sensibilisation quant au commerce local s’est décuplée.


Ainsi, en raison du changement de comportement des consommateurs, mais aussi par souci d’efficience et pour être en meilleure posture afin de faire face aux soubresauts de l’environnement externe, il devient plus crucial que jamais d’innover quant à la manière dont les produits et services sont livrés.


Développer une culture d’innovation dans tous les paliers de l’organisation est une avenue à privilégier. Certaines conditions doivent être présentes pour favoriser l’innovation, dont le goût de prendre des risques, le droit à l’erreur, l’expérimentation, la multidisciplinarité, la diversité des équipes et le dialogue constant avec les clients.


Piste de réflexion


Pour assurer la compétitivité, mais aussi la survie de l’organisation, comment peut-on réinventer pour le long terme nos façons de faire et la manière dont on livre nos produits et services?

0 vue

Posts récents

Voir tout